Les gendarmes disposent désormais d’un nouvel outil pour traquer les conducteurs ayant consommé de la drogue ; des tests salivaires. Après une période d’essai l’année dernière sur les routes de la région, Le conseil départemental des Alpes Maritimes leur en remis près de 3000. Ces kits qui fonctionnent grâce à un écouvillon placé trente seconde dans la bouche du conducteur remplacent donc les prélèvements sanguins.