Il a entamé une grève de la faim pour la garde de sa fille. Samuel Chettouh est posté devant le tribunal de Grasse depuis hier pour manifester son désaccord avec la justice. Il attend d’être reçu pour une révision anticipée du dernier jugement.