Trois députés et un sénateur ont été reçus par la direction de Galderma à Sophia Antipolis ce lundi matin. Le dialogue est ouvert et les politiques sont mobilisés pour trouver la meilleure solution pour les 550 emplois menacés par la fermeture du site.