À l’hôpital d’Antibes, le laboratoire utilise le dosage d’une protéine dans le sang pour mieux appréhender l’état des patients positifs aux COVID-19 et ainsi, mieux les soigner.