Avec « Le dames du mardi » Jean Siccardi nous entraîne dans les turpitudes de son personnage Victor, immigré Italien et brigands du Vieux Nice durant la seconde guerre mondiale. Une retraite forcée va lui permettre de faire par hasard une formidable découverte qui va l’entraîner dans les milieux interlopes de Cannes.