Avec ses trois albums jeunesse « Yanou et Pilou », Laurence Dionigi s’attaque aux questions que pourraient se poser les enfants élever par un parent seul comme l’apparition d’un beau-père dans leur vie. Des ouvrages que peuvent lire également les enfants dyslexiques et dont les bénéfices sont reversés à l’UNESCO.