Dans les Alpes Maritimes, des malades atteints du cancer s’essayent à la natation.
Le but : se réapproprier des fonctions ignorées ou oubliées.
Baptisée « Aquasanté » , cette nouvelle pratique permet de travailler les muscles, le souffle et de décentraliser l’énergie… qui est souvent focalisée sur la maladie.