Ce mercredi matin, le premier ministre Edouard Philippe a présenté de nouvelles mesures pour tenter de mettre fin à la crise dans les hôpitaux publics. La reprise d’un tiers de la dette, une hausse des tarifs hospitaliers et des primes pour les bas salaires notamment… Des annonces qui sont loin de convaincre les syndicats dans les Alpes-Maritimes.