C’est dans cette salle de l’hôtel de ville de Nice que la cellule d’aide psychologique est installée. Ouverte dès jeudi matin, juste après l’attentat, elle permet aux agents municipaux comme les policiers d’être suivis et pris en charge…