L’atelier prend des airs de musée militaire de la seconde guerre mondiale. Ces pièces de collection sont la propriété de l’association Provence 44, créée par une poignée de passionnés en 1984. Achetés lors de ventes aux enchères dans la région pour des sommes allant de 2 500 à 100 000 euros, pour les pièces les plus rares, ces véhicules sont remis à neuf.Mécanique, restauration et peinture, ces amateurs de véhicules militaires s’occupe de tout. « On n’est pas des professionnels mais on fait tout nous-même, de la mécanique à la couture des bâches des camions.Visite des lieux Jean-Pierre Large .