Le soir du 14 juillet 2016, lors des attentats de Nice, sa peinture a fait, en quelques heures, le tour du monde. John Meija nous raconte cette histoire qui l’a lui même dépassé. Il revient également sur son parcours, des favelas de Colombie à la Côte d’Azur en passant par sa passion pour l’art.