Alpes-Maritimes : Les azuréens plutôt prévoyants

La peur semble se propager plus rapidement que le coronavirus. Malgré le réapprovisionnement quotidien des supermarchés, les rayons se retrouvent vite dévalisés. Du côté des pharmacies, même son de cloche. Les masques ainsi que les gels hydroalcooliques sont donc pris d’assaut.